Archives de l’auteur : cgnancy

Vœux 2022

Le Cercle Généalogique de Nancy vous souhaite une Très Heureuse Année 2022, riche en découvertes généalogiques et d’échanges malgré un contexte toujours difficile.

Nos permanences reprendront normalement le jeudi 06 janvier 2022 à partir de 14 h. Vous êtes les bienvenus et sans engagement de votre part à venir nous rejoindre lors de nos permanences.

Viste guidée de Laxou le 5 septembre 2020

Par Philippe BRUANT, ancien professeur d’histoire-géographie. Il organise régulièrement visites et conférences ayant pour sujet notre environnement lorrain.

Laxou, ville de mineurs et de carriers, ville d’eau et ville de vigneron. Le blason de Laxou reprend d’ailleurs ces 3 activités qui ont fait son histoire : battoir des lavandières, pic des carriers et grappe du vignoble.

Blason de Laxou

En décembre 1915 !

Est Républicain le 05 décembre 1915, page 2 – 1ère colonne

« Voici décembre, période aimée de la jeunesse, en temps normal, puisqu’elle présage les cadeaux de Saint-Nicolas, de Noël et du jour de l’an. Mais la fleur de notre grande jeunesse est aux tranchées, où vaillamment elle continue la défense de la Patrie, à moins que, déjà frappée par l’ennemi, elle attende avec courage dans nos ambulances la guérison des ses glorieuses blessures. Ne faut-il pas que notre patriotique affection aille lui apporter en cette occasion un témoignage de notre constante sollicitude. Comme l’an dernier, l’ouvroir de la Société française de secours aux blessés prépare ses petits paquets de Noël …. »

Noël-dans-les-tranchées Musée du Temps de Besançon

Est Républicain le 5 décembre, page 3 – 6ème colonne, page 4 – 1ère colonne

Chronique du Dimanche « La Saint-Nicolas de 1915 » de J.MORY – extraits
« Que ceux ou celles qui ont un peu de tendresse pour nos tout petits ne les privent point de ce régal. Les pâtissiers, les confiseurs et même les boulangers ont fabriqué déjà ou préparent des monceaux de ces traditionnelles friandises, auxquelles il est permis, aux riches comme aux pauvres de goûter. Il faudrait que nul ne fût oublié…
Si les cadeaux de 1915 ne sont pas aussi abondants, aussi luxueux qu’ils auraient pu l’être, c’est que le patron de la Lorraine en a de très couteux et d’un tout autre genre…
Au lieu de vous acheter de pleins étalages de sabres de fusils ou de canons, dignes de votre guerre d’enfants, il a préféré augmenter notre provision de véritables canons, de véritables munitions.
Il a dû consacrer beaucoup d’argent, de montagnes d’argent à se procurer des vêtements bien chauds pour vos papas et vos grands frères qui se battent pour nous dans les bois glacés et dans les ornières… »

Lire les articles dans leur intégralité :

          Kiosque Lorrain Est Républicain 5 décembre 1915